phlebite.org titre

Diagnostic

Le diagnostic de la phlébite superficielle peut être posé à la suite d'un simple examen clinique. En revanche, le diagnostic d'une phlébite profonde suppose des investigations plus poussées basées sur des techniques d'imagerie médicale ( échographie Doppler) et des analyses sanguines.

Diagnostic d'une phlébite superficielle

Le médecin va observer l'aspect de la veine possiblement affectée par une phlébite. En présence d'un caillot sanguin, la veine va apparaître gonflée, chaude, souvent accompagnée d'un œdème. Des questions posées au patient sur la nature de la douleur ressentie peuvent appuyer le diagnostic. Par précaution, il est possible qu'une analye sanguine soit prescrite afin d'évacuer la possibilité d'une phlébite profonde ( dosage sanguin des D-Dimères).

Diagnostic d'une phlébite profonde

Le diagnostic peut faire appel à plusieurs techniques : Signe de Homans  : le signe de homans est une procédure diagnostique ancienne et peu fiable. Elle peut être toujours pratiquée en cabinet mais ne permet pas de poser un diagnostic définitif et certain.

Echographie Doppler : il s'agit de l'examen standard en cas de suspicion de phlébite profonde. L'echographie Doppler permet en effet d'évaluer le débit sanguin au niveau de la veine et de caractériser la présence d'un caillot.

Dosage des D-dimères: les D-dimères sont des composés résultant de la dégradation de la fibrine, le constituant principal des caillots sanguins. Le dosage des D-dimères permet d'affirmer l'absence de caillot sanguin lorsque son niveau est faible.

rectangle gris Les informations contenues sur ce site sont données à titre purement informatif et ne peuvent remplacer une consultation médicale.
rectangle gris Conditions d'utilisation Contact © Medsource.fr