phlebite.org titre

Traitement de la phlébite

L'approche thérapeutique sera très différente selon qu'il s'agisse d'une phlébite superficielle ou d'une phlébite profonde. La phlébite superficielle est une pathologie sans gravité qui ne nécessite que des traitements légers réalisés au domicile du patient. En revanche, la phlébite profonde justifie dans pratiquement tous les cas une hospitalisation.

Phlébite superficielle

Il n'existe pas d'approche standard dans le traitement de la phlébite superficielle. Le repos,la pose de compresses chaudes sur la zone touchée, la prise d'anti-inflammatoires courant ( par exemple de l'ibuprofen) sont généralement conseillés. L'usage de médicaments anticoagulants (type warfarine) est possible dans certains cas. La douleur disparaît généralement en moins d'une semaine. Des mesures de prévention, comme la pratique d'une activité physique facilitant la circulation veineuse (par exemple des séquences de marche) pourront suivre l'épisode de phlébite. La pratique d'une activité physique, une alimentation plus équilibrée pourront ainsi aider à réduire le risque de récidive. Le retrait chirurgical des varices susceptibles de favoriser l'apparition de caillots sanguins peut être indiqué dans certains cas.

Phlébite profonde

Dans le cas d'une phlébite profonde (ou thrombose veineuse profonde) le traitement a pour objectif de dissoudre le caillot sanguin. Il existe plusieurs types d'anticoagulants. La warfarine est un médicament utilisable par voie orale efficace mais qui ne produit réellement ses effets qu'après une semaine environ de traitement. Il est donc nécessaire d'utiliser, lors des premiers jours suivant la découverte de la phlébite, des anticoagulants à action rapide administrés par voie intraveineuse (il s'agit d'héparine de bas poids moléculaire -enoxaparine sodique - souvent connu sous le nom commercial de lovenox).

La chirugie est une option possible en cas de contre-indication des anticoagulants (en cas d'accident vasculaire cérébral récent ou de chirurgie importante). On parle alors de thrombectomie . Les approches chirurgicales actuelles visent à le moins invasif possible.

La pose de filtre au niveau des veines profondes des cuisses peut être pratiquée dans certains cas. Les filtre vont empêcher un éventuel caillot formé au niveau d'une jambe de remonter jusqu'au cœur et de provoquer une embolie pulmonaire. Néammoins, s'il prévient le risque le plus sérieux lié à la formation de caillot sanguin (le décrochage et le déplacement du caillot vers le cœur) le filtre peut, à son tour, favoriser la formation de caillot en freinant le flux sanguin. Le risque de récidive de phlébite sera alors plus élevé mais les conséquences éventuelles seront moins sérieuses.

rectangle gris Les informations contenues sur ce site sont données à titre purement informatif et ne peuvent remplacer une consultation médicale.
rectangle gris Conditions d'utilisation Contact © Medsource.fr